Prochains évènements

Lundi 12 septembre 2016
   Assemblée générale
Vendredi 23 septembre 2016
   Réunion
Vendredi 14 octobre 2016
   Réunion
Vendredi 18 novembre 2016
   Réunion
Voir la liste complète



Compte-rendu de juin
CR par Clément BRAULD, photographies par Nicolas MAYART


  • Dernière réunion de cette année scolaire, de quoi la clôturer dignement et préparer l’année prochaine. Encore une fois, une ambiance décontractée et sympathique, avec une dose de fatigue néanmoins qui n’a pas su, heureusement, entamer notre bonne humeur. Avant de laisser place aux paroles de Patrick, notons qu’à la fin de la soirée, plusieurs discussions sur l’avenir de l’amicale ont été entamées et poursuivis par échange de mail pendant plusieurs jours ensuite. L’amicale est aujourd’hui à un tournant. Le bureau à prévu plusieurs projets qu’il entend porter jusqu’au bout l’année prochaine et qui repose sur l’engagement de l’ensemble des membres. Chacun apporte ce qu’il possède, c’est l’addition de tous les talents et de toutes les passions qui porte la réussite.


  • Au président de parler. Quelques propositions d’animation l’année prochaine faîtes à l’ARHA ont été abordées, notamment pour la période hivernale. Comme décidé cette année, il nous faut relancer les prestations pour gagner en trésorerie et proposer des choses intéressantes aux membres. Bien évidemment, cela se passe sous des règles morales pour ne pas prendre la place d’un professionnel et pour créer du lien entre les plus expérimentés (pour ne pas dire les plus délabré) et les plus jeunes, ceux-ci en profiteront pour acquérir de l’expérience. De plus, le Congrès national approchant, il faut s’organiser pour monter une joyeuse troupe. Et comme cette année les pontes de la FFAP ont eu l’innovante idée de placer ce week-end pendant les vacances de la Toussaint, autant faire le déplacement en nombre. De nombreux sujets restent ouverts, place à la magie.


  • - Patrick, en bon professionnel des tests de perception, commence une histoire basée sur la connexion synaptique qui uni deux spectateurs. Jean-Louis ouvre par un test psychotechnique. Soyons clair, un test mental qui repose sur la pensée de Jean-Louis, on est mal barré. Le but est de découvrir si Jean-Louis correspond bien au grade FFAP qu’on (Dieu) lui a attribué. Par plusieurs mélanges et coupes faites par les deux spectateurs. Chacun choisi une carte avec un animal ou un objet représenté. La connexion synaptique se faisant, les deux ont magiquement choisi les mêmes choses. Mais bon comme c’était Jean-Louis, c’est allé de travers. C’est dommage, d’autant plus que l’effet aurait pu être fort. Un problème sans doute dans la procédure, parce qu’en principe, cela fonctionne. Il faudra donc réitérer l’essai la prochaine fois, avec peut-être une histoire plus claire.

    - Jean-Louis enchaîne avec quatre cartes (une fois n’est pas coutume) qui se retournent une à une. Pourtant, tout n’est qu’illusion, il n’y avait pas de figures mais bien un message délivré (libéré) au climax. Simple et efficace : « Bon anniversaire Jacques ». L’occasion de souligner l’engagement sans faille de Jacques au sein de l’amicale. Un membre pilier comme il y en a peu et qui a su montrer ses compétences en très peu de temps. Bien entendu, n’importe quel message peut apparaître à la fin de cette routine, elle convient donc pour une prestation en entreprise. Un bon moment, avec ou sans magicien compétent comme ici, car l’intérêt du tour repose sur sa simplicité et son efficacité. Si, comme Jean-Louis, vous n’aimez pas manipuler, vous pouvez marquer votre public avec très peu tant qu’il y a une personnalité.

    - Jacques, dans le doux souvenir de sa naissance lointaine, nous a concocté une routine avec deux cartes rouges et deux cartes noires qui échangent de place pour au final dévoiler une carte portant une inscription du choix du magicien. L’effet est fort et adaptable malgré la présence d’un public tapageur. Jacques à travailler sérieusement cet effet à partir de ce que Didier avait présenté la dernière fois. Didier a apporté son aide à Jacques sur certains mouvements et Jean-Louis en profite pour donner d’autres conseils pour épurer et gagner en simplicité du point de vue du spectateur. Une discussion s’engage sur les boucles de carte et sur les approches en situation. C’est à cet instant d’entraide que l’on voit l’esprit de l’amicale, avec la présence de deux de ses anciens présidents qui n’hésitent pas à apporter conseil et retour d’expérience.

    - Emmanuel : La folie en chanson. Qu’y-a-t-il à ajouter ? Des cartes disparaissent et apparaissent après un moment d’anthologie où des classiques de la chanson française se croisent. Encore un moment de rire franc. Pour être honnête, je ne peux pas retranscrire exactement la procédure par la capacité de Manu de créer l’attention. C’est une adaptation verticale du Repro Retro de Bebel qui à la qualité d’être très visible et très drôle.

    - Laurent présente sa vieille tente de toile. Entre dedans tout attaché et en sort avec la veste du spectateur sur les épaules en étant toujours complètement ficelé ! Un effet portable de grande illusion qui a un effet très fort sur tous les publics. Si Laurent à fait une démonstration excellente grâce à son assistante, sa méthode est utilisable partout et prend moins de place dans la voiture que la pipleterie de Jean-Louis. La fabrication de sa cabine est assez simple et peu chère, je vous engage à contacter directement Laurent qui se fera un plaisir de vous indiquer la marche à suivre. Beaucoup d’utilisation son possible, tout le monde semble en tout cas très intéressé par ce qu’a apporter l’ami Laurent.

    - Nicolas fait signer une carte qui fini, on ne sait pas comment, dans la bouche de Jean-Louis. Il en prend une autre qu’il place également dans sa bouche. Effet magique : le spectateur se retrouve avec la carte du magicien et vice-versa, et sans échange de salive ! Une petite reprise technique pour aider Nicolas mais une routine très réussie. C’était clair et précis.

    - Patrick revient pour se venger du premier passage. C’est un effet réussi où le spectateur prend librement une partie du paquet de carte. Le magicien avait exactement prévu ce nombre. On recommence et Patrick avait également prévu ce nombre. Un effet fort même s’il gagnerait à être plus clair.

    - Didier présente une raquette miniature où il trace trois croix qu’il efface au fur et à mesure de la routine. Chaque croix semble apparaître puis disparaître sans arrêt, ou sauter sur la raquette. Un moment très sympa qui fini sur la perte de la dernière croix en l’air… On a eu du mal à la retrouvée, mais on a réussi. Elle était…sur la tête du magicien ! Didier reste sous les projecteurs en retrouvant de manière originale et imprévue la carte de Nicolas qui avait été perdue dans le paquet.

    - Yassine clôt la soirée en faisant mentalement brûler les cartes. Après que le spectateur les ait fait toutes disparaître sauf la dame de carreau, le magicien ouvre sa boite d’allumette pour en sortir la prédiction : c’est la bonne ! Un effet très net avec quelques points techniques intelligents comme l’utilisation du trombone. Bravo.


      Bonnes vacances





    Commentaires

    Seuls les membres enregistrés peuvent lire
    et laisser des commentaires.

    S'IDENTIFIER...